Accueil | Plan du site | Voir aussi www.chaux-de-fonds.com Mettre en page d'accueil | Ajouter à vos favoris | Recommander ce site | S'inscrire à la newsletter
 
 

Votre publicité sur Juranet
 
 
 
 

VENDLINCOURT

Imprimer



Le village de Vendlincourt est situé à sept kilomètres au nord-est de Porrentruy, à l'endroit où la Vendline, affluent de l'Allaine, prend sa source.
L'évolution démographique de Vendlincourt est comparable aux autres communes ajoulotes. En 1918 elle avait 494 habitants, 794 en 1900, 615 en 1950, pour s'établir à 565 en 1995.
Wandeleicurt en 1136, Wandelencurt en 1139, Wandelencurtl en 1230, Wandelencourt en 1284, Wendelsdorf 1266. Toponymie de formation germano- romane, de l'époque mérovingienne (VII - VIIIe siècle), désignant la ferme, le domaine (Curtis) de Wendelin, nom propre germanique (Jaccard).


Armoireries

"D'azur au sautoir d'or accompagné en chef d'une fleur de lys du même.", ainsi se définit dans le langage héraldique les armoiries de Vendlincourt. La commune à repris les armoiries de l'ancienne famille noble du village.


Historique

Citée pour la première fois en 1136 (Wandeleincurt), la localité est mentionnée en 1139 parmi les chapitres de Saint-Ursanne. Sous le régime des princes-évêques de Bâle, Vendlincourt dépendait de la grande mairie de Coeuve et fit partie de la paroisse de Damphreux jusqu'en 1619, date de son rattachement à celle de Bonfol, nouvellement créée. Paroisse depuis 1804, Vendlincourt fut occupé militairement pendant trois jours en 1832 pour avoir bravé l'Etat de Berne en conflit avec le clergé catholique qui refusait de prêter serment à la constitution libérale.
L'agriculture et le bétail constituèrent longtemps les activités économiques principales des habitants, complétées par l'exploitation d'une carrière et le commerce du sable et du bois, de même que par la fromagerie et la saboterie. Vers le milieu du XIXe, l'horlogerie apparaît et occupe alors une bonne partie de la population. L'horlogerie fut par la suite supplantée au profit d'autre activités industrielles.

 
Eglise paroissiale Saint-Léger

Reconstruite complètement en 1817, la tour, plus ancienne, était alors surélevée et couverte d'un toit en pavillon. Choeur rectangulaire légèrement plus étroit que la nef, et dont le chevet est contigu au clocher.
En 1840, on y aménagea l'esplanade avec murs d'enceinte et une balustrade en fer forgé, la nef fut également prolongée. On construisit une sacristie que l'on accola à la façade sud de la tour.
A l'arrière plan vue de l'église de Vendlincourt, sur l'avant à droite une des plus anciennes maison du village.

Le porche et la tribune furent rénovés en 1961.
Rénovation d'ensemble en 1985/86.
- Autels latéraux polychromes, néo-classiques (leur couronnement à disparu). Crucifix du XVIIIe siècle.
- Trésors d'église, provenant en partie de l'abbaye:
o chandeliers de XVIe et XVIIe siècle;
o calice du début du XVIIIe siècle portant les armoiries de Jean- Georges Voirol, abbé de Bellelay de 1706 à 1719;
o ostensoir de style Louis XVI, de la fin du XVIIIe siècle.


Le village

Le village s'est construit autour de la source de la Vendline. Le noyau rural du village, construit de façon assez dense, se trouve au nord de l'église. Il compte plusieurs fermes bien conservées datant des XVIIIe et XIXe siècles.
La localité s'est ensuite développée vers l'est en dessinant une longue rue sinueuse jusqu'à la voie de chemin de fer.
Le bâtiment administratif avait été construit sur pilotis, il regroupe également l'école.
Vendlincourt situé à une altitude de 440 mètres d'altitude, a une superficie de 912 hectares. Le numéro postal est 2943.
Vendlincourt possède une station de filtrage pour l'eau, elle est exploitée par le SEV (Syndicat des Eaux de la Vendline), qui regroupe six communes : Beurnevésin, Bonfol, Coeuve, Damphreux, Lugnez et Vendlincourt. Ces installations furent inaugurées en 1973. Le CJ passe à Vendlincourt, avec pratiquement un train toute les heures jusqu'à 20 heures.
 

Curiosités et particularités

Les forêts ont une surface de 320 hectares. Leur exploitation constitue une importante source de revenus, dont l'exploitation a permis l'implantation d'une scierie de grande envergure.
La scierie est de loin la plus grande entreprise du village, et une des plus grandes du district.
Il y a également une entreprise de boîtes de montres, deux magasins d'alimentation, une boucherie, une boulangerie, deux hôtels et trois restaurants de renom. Elle ne compte plus qu'une dizaine d'exploitations agricoles.
La commune est administrée par une maire, un vice-maire, six conseillers et une secrétaire communale.
La fête du village dure trois jours et a lieu le deuxième dimanche du mois de juillet.
Vendlincourt offre de magnifiques promenades à travers champs et bois. Les amis de la nature peuvent au gré de leur humeur partir à la découverte de la campagne, marcher à travers de vastes forêts ou aller à la découverte de l'étang. On peut également disposer de la cabane forestière, à condition de s'y prendre assez tôt, parce que l'endroit est très sollicité.
 
Les noms de famille de Vendlincourt sont : Amweg, Barthe, Boinay, Boulanger, Christe, Corbat, Doyon, Etique, Falbriard, Frossard, Gaibrois, Gigandet, Hennin, Mamie, Oriez et Payat.