Accueil | Plan du site | Voir aussi www.chaux-de-fonds.com Mettre en page d'accueil | Ajouter à vos favoris | Recommander ce site | S'inscrire à la newsletter
 
 

Votre publicité sur Juranet
 
 
 
 

DELEMONT

Imprimer



Nulle autre localité jurassienne ne peut prétendre, comme Delémont au titre de lieu de rendez-vous de tout un peuple. Non seulement en raison de sa supériorité démographique et de sa position incontestée de centre de gravité économique, mais surtout à cause du rôle historique évident que cette cité a joué dans le cadre de la longue marche des jurassiens vers leur indépendance.
 
Portrait d'une capitale...

Capitale et lieu de rendez-vous du peuple jurassien

C'est à Delémont, en effet, que s'est réveillée la conscience du Jura en septembre 1947, suite à un affront que le Grand Conseil bernois (parlement bernois) avait alors infligé au peuple jurassien, encore soumis à l'autorité de Berne. Le souvenir de cette première manifestation populaire d' indignation sera commémorée systématiquement chaque année et donnera naissance à la Fête du Peuple.
C'est également dans les rues de cette petite cité que les jurassiens s'étaient donné rendez-vous, le soir du 23 juin 1974, pour célébrer dans l'allégresse, l'issue victorieuse du scrutin d'autodétermination qui allait consacrer la libération du Jura.
Aussi, lorsque la partie septentrionale du Jura bernois fut officiellement reconnue comme République et canton souverain au sein de l'Alliance fédérale, le 1er janvier 1979, Delémont fut naturellement désignée pour en devenir la capitale. Seul Porrentruy, qui fut jadis la ville où résidèrent les Princes-Evêches de Bâle, pouvait, d'un point de vue historique, rivaliser avec Delémont et revendiquer, elle aussi, le siège des autorités.


Situation géographique

Delémont est, avec Porrentruy une des trois villes du canton du Jura, et de loin la plus importante par son nombre d'habitants.   Remarquablement située géographiquement sur les axes routiers et ferroviaires Bâle-Bienne et Bâle-Belfort, Delémont est entourée, dans sa périphérie immédiate, de nombreuses localités de moyenne importance telles que Courroux, Courtételle ou Courendlin ou de villages plus modestes tels que Rossemaison, Châtillon, Vellerat Soyhières et Develier. Au nord, la ville est dominée par le Plateau de Pleigne, comprenant les villages de Mettembert, Bourrignon, Pleigne, Movelier et Ederswiler, seul village germanophone du canton du Jura. Les localités qui l'avoisinent, à l'est, forment une petite région que l'on appelle le Val-Terbi, avec Courroux-Courcelon, Vicques-Recolaine, Courchapoix, Corban, Mervelier, Vermes, Envelier et Montsevelier. Tandis qu'à l'ouest, se profile la large Vallée de Delémont, comprenant notamment Courtételle, Courfaivre, Bassecourt, troisième localité du Jura, Berlincourt, Undervelier, Soulce, Boécourt, Glovelier et Saulcy. Courrendlin, plus au Sud, et le village industriel de Choindez situé sur la même commune, sont surmontés du hameau de Vellerat, et Rebeuvelier sont les derniers villages que l'on traverse avant de pénétrer dans le Jura méridional via Moutier.
Tous ces villages cités forment le district de Delémont, la plus importante des trois subdivisions administratives du canton.
Signalons encore que c'est à Delémont que la Sorne, un des principaux cours d'eau du Jura, vient se jeter dans la Birse, important affluent du Rhin.


La population delémontaine

La ville de Delémont comprend à elle seule un peu plus de 12'000 habitants dans un canton qui en compte 67'000 environ.     Près d'un jurassien sur cinq est donc domicilié à Delémont. Toutefois, la capitale jurassienne reste une cité de dimension relativement modeste comparativement aux grands centres environnants, tels que Bâle, Bienne, La Chaux-de-Fonds ou Belfort, tous situés à un peu plus de cinquante kilomètres de celle-ci.
A travers les âges, l'évolution démographique de la première ville jurassienne fut la suivante: 1400 ha en 1833, 3000 ha cinquante ans plus tard en 1880, 6100 ha en 1910, 9500 en 1960 et 11800 en 1970.
Comme on peut le constater, Delémont connait une constante progression démographique. Son statut de capitale cantonale fraîchement acquis, ainsi que de nombreux nouveaux lotissements et l'implantation d'une aire industrielle dans sa périphérie, n'ont pas manqué de contribuer à cette évolution réjouissante.


Capitale de la République et Canton du Jura

Nous avons déjà évoqué les circonstances historiques qui ont fait pencher le choix de la capitale jurassienne en faveur de Delémont. C'est dans cette ville, en effet, que sont établis les autorités cantonales ainsi que l'essentiel de l'appareil administratif jurassien, notamment dans le quartier de Morépont, à l'est de la ville, là où siège le Gouvernement. Le Parlement jurassien, quant à lui, tient régulièrement séance à la Salle Saint-Georges, dans le haut de la ville. En fait, c'est à double titre que Delémont est un pôle politique et administratif puisque cette cité joue également le rôle de chef-lieu du district.
Les districts sont à la fois les subdivisions administratives du canton et les circonscriptions pour l'élection du Parlement. La République et canton du Jura en compte trois : le district de Delémont, le district de Porrentruy et le district des Franches-Montagnes.
 

Delémont dans la vie économique jurassienne

Si, comme nous l'avons dit, un jurassien sur cinq est delémontain, la proportion de ceux qui exercent leurs activités professionnelles dans la capitale est encore plus élevée. Très tôt, Delémont a vu se développer une industrie florissante et variée.     Le sous-sol delémontain, jadis riche en minerai de fer, a favorisé l'implantation des fonderies Von Roll au lieu dit " Les Rondez ", mais aussi à Choindez, à quelques kilomètres de la ville. Et c'est à Delémont, dans les usines Wenger, que se fabrique le fameux couteau suisse aux lames multiples, qui fait la réputation du pays bien au-delà de nos frontières. En outre, de nombreuses usines, de moyenne à grande importance, liées à l'activité horlogère ou à la machine-outil, ont pris essor dans la zone industrielle, au sud de la ville, là ou est concentré l'essentiel de l'activité économique du secteur secondaire delémontain.
D'autre part, statut de capitale oblige, la plupart des grandes banques et compagnies d'assurance de Suisse possèdent leur succursales à Delémont. Un hôpital régional, ainsi que deux centres destinés aux handicapés et un home pour personnes âgées, figurent au tableau de la vie sociale delémontaine.
La présence de nombreux services privés, sociaux et administratifs dans la capitale assure donc, aux Jurassiens, de nombreux postes de travail dans le secteur tertiaire.Sans oublier l'intense activité déployée dans le domaine de la vente et de la distribution. Outre de nombreux petits commerces où l'on trouve les denrées et les objets les plus divers, Delémont dispose de plusieurs centres commerciaux et de grandes surfaces, attirant l'ensemble de la clientèle jurassienne.


A travers quelques manifestations

Les manifestations de grande envergure qui ponctuent la vie associative delémontaine sont nombreuses et diverses. On en mentionnera quelques unes.     La Fête du Peuple, qui a lieu d'ordinaire chaque deuxième dimanche de septembre, commémore le début de la lutte pour la libération du Jura. Discours politiques prononcés par les personnalités jurassiennes les plus éminentes, cortège composé de chars satiriques et de groupes musicaux venus de tous les pays francophones, cantines, kermesses et ambiance de fête sont chaque année au rendez-vous. Aux heures les plus décisives de la lutte pour l'indépendance jurassienne, la Fête du Peuple a vu se réunir, dans les quartiers de la vieille ville, l'équivalent, en nombre, de la population jurassienne. Aujourd'hui, cette fête subsiste toujours dans le même esprit qui, autrefois, animait les premiers combattants de la lutte pour la libération, et ce malgré l'entrée en souveraineté du Jura.
Le Carnaval de Delémont, le plus ancien du Jura, qui se déroule le week-end précédent le début du Carême, est connu loin à la ronde. Seul le grand cortège de Bassecourt peut, dans nos vallées, rivaliser avec celui offert dans les rue de la capitale. Bals masqués dans les restaurants de la vieille ville, ventes de journaux satiriques et cortège réservé aux enfants, constituent chaque année, les ingrédients obligés des festivités carnavalesques delémontaines.
C'est vers la mi-octobre que le Comptoir delémontain ouvre ses portes aux milliers de visiteurs venus de tout le Jura et même de l'extérieur du canton. Les artisans et commerçants de la ville de Delémont et des environs ont, lors de cette grande manifestation économique, qui se tient à la grande Halle des expositions, l'occasion de présenter leurs produits ou leurs secteurs d'activité. Le comptoir delémontain s'étale sur une semaine et s'accompagne toujours de nombreux divertissements musicaux et artistiques, pour la plus grande joie du public.
Le premier samedi du mois de juin, le haut de la ville est en fête. La célèbre "Danse sur la Doux", voit affluer, dans les vieux quartiers, une population nombreuse venue se divertir autour des stands et des guinguettes des commerçants locaux.
Signalons encore que les foires mensuelles attirent de nombreux visiteurs, surtout à la belle saison.
Enfin, la place Roland Béguelin et ses terrasses en été, les nombreux cafés et restaurant qu'offre la ville de Delémont, ainsi qu'une discothèque, font de la capitale, à toute période de l'année, le lieu de rencontre privilégié de la jeunesse jurassienne.


Balades et visites

Asuel est un endroit très propice aux balades en campagne. Les fanatiques de grimpe peuvent y trouver quelques endroits fort intéressants.

Sur le mont Repais, en surplomb du village, à côté de l'hôtel de la Caquerelle vous pourrez visiter un petit musée fort intéressant du nom du Mont Repais. Ce musée se trouve à l'endroit même de la chapelle. Il relate l'histoire et expose les objets trouvés en ces lieux.

 
La vie sportive ...

La capitale jurassienne compte une trentaine de sociétés sportives. C'est le football, par le biais de la Société des Sports réunis - ainsi nommée en raison de la fusion en 1909 de deux clubs de football- qui demeure le sport le plus populaire.
Delémont est remarquablement dotée en infrastructures sportives de tout genre. Outre un centre équipé de salles de sports diverses et d'une piscine couverte, la ville comprend également une piscine en plein air, un court de tennis, une patinoire plein air, un terrain de football et un mini-golf.

 
A travers quelques curiosités

Pour les amateurs d'histoire et de culture, Delémont offre un lot remarquable de curiosités. On mentionnera l'admirable bâtiment de l'Hôtel de ville, là où siègent les autorités municipales, le château, construit dans le haut de la ville en 1716 par le prince Jean-Conrad de Reinach et toujours au coeur de la vieille ville, la splendide demeure Wicka.
D'autre part, les deux portes de la ville, la Porte Monsieur et la Porte aux Loup, ainsi que les admirables fontaines dressées au coeur des vieux quartiers delémontains, méritent que le voyageur s'y arrête un instant.
Quant au musée jurassien, à proximité de la Porte Monsieur, il regroupe l'ensemble des vestiges de l'histoire du Jura depuis les temps les plus reculés, mis à jour par le archéologues et les historiens.On peut notamment y admirer la crosse St-Germain, la plus vieille relique connue datant de l'époque mérovingienne connu en Suisse.
Pour les amateurs d'art et d'architecture sacrés, un détour s'impose à la majestueuse église St-Marcel dont l'imposant clocher domine toute la ville, ainsi qu'à la chapelle du Vorbourg, sur les hauteurs de Delémont. Ce dernier site, offre aussi un point de vue remarquable sur la périphérie delémontaine.

 
Tournée vers l'avenir

Depuis 1979, c'est-à-dire depuis l'année où Delémont s'est vu attribuer le rôle exigeant de capitale d'un Etat, son expansion démographique, économique et culturelle n'a cessé de s'accroître, de même que s'est affirmée son importance politique sur le plan fédéral. Et l'avenir ne devrait pas démentir cette croissance continuelle.
En effet, la route nationale 16 (Transjurane), va permettre de meilleures communications entre la capitale jurassienne et les centre urbains périphériques du reste de la Suisse et d' Europe, et ainsi rendre la région delémontaine encore plus attractive.
La construction future d'un centre professionnel, ainsi que les nombreuses possibilités d'emplois qu'offre la ville, ne devraient pas favoriser l'exode de la jeunesse delémontaine et des environs.
Enfin, la route de déviation urbaine, récemment mise en service, va permettre au trafic de transit d'éviter le coeur de la ville, épargnant ainsi bien des nuisances aux citadins tout en améliorant encore la qualité de vie dans les quartiers du centre.
Delémont, une ville promise à un bel avenir.